Rapport ciblé sur le shopping de la mode en ligne

Une analyse sur le secteur de la mode à partir de données collectées auprès de plus de 400 millions d’acheteurs en ligne.

Le segment de la mode est extrêmement varié et va des vêtements de luxe aux vêtements de la mode éphémère, des tenues de loisirs aux tenues de travail, etc. Dans la mesure où les limites entre ces segments continuent de s'estomper, on assiste à une convergence des canaux d'achat. L’ e-Commerce supplante les modes de distribution traditionnels (magasins physiques, vente par correspondance, sur Internet et par abonnement), ce qui se traduit par une unification de l'expérience d'achat. Chacun de ces modèles offre aux distributeurs des façons uniques de différencier leur marque et d’engager leurs acheteurs. Ce rapport examine ces modèles pour identifier les tendances de la distribution et des achats dans le segment de la mode.

-- Veuillez sélectionner une option --

-- Veuillez sélectionner une option --

-- Veuillez sélectionner une option --

Tous les champs sont obligatoires.

Retail de la mode : entre art et science

Le digital constitue une toile extraordinaire sur laquelle imprimer l’histoire d’une marque et présenter soigneusement à la vente tout un assortiment de produits. Ces éléments « artistiques » se combinent dorénavant à des données et des analyses qui confèrent aux distributeurs de la mode un tout nouveau look.

99 marques se sont prêtées à une étude sur les expériences du commerce digital, dans le but d’identifier la valeur, l’impact de l’art et de la science sur l’e-commerce de la mode, selon huit critères. Ces facteurs doivent être pris en compte avec les capacités d’analyse et l’architecture organisationnelle requises pour en tirer des informations exploitables et équilibrer les aspects artistiques et scientifiques de manière efficace. 

Le désir d’achat, qui représente la variation du nombre de visites des acheteurs, est le levier de croissance évident dans le commerce et la distribution. Globalement, la mode en ligne a connu une hausse de 26 % dans tous les sous-segments de la mode, hausse stimulée par une période particulièrement forte pour les marques Active Wear qui, dépassant toutes les catégories, ont atteint une croissance de 51 %.

L’ intention d’achat est un indicateur qui prend en compte les paniers créés, les recherches effectuées sur les sites et les amorces du processus de paiement, pour distinguer les visiteurs qui envisagent sérieusement d’acheter de ceux qui regardent simplement. Les acheteurs de la mode ont augmenté de 3 % leur intention d’achat, dépassant les autres secteurs du commerce, qui eux connaissent une baisse des intentions d’achat. Dans le secteur de la mode, les intentions d’achat via mobile se sont envolées, avec une hausse de 8 %, soit deux fois le taux des autres secteurs du commerce.

La durée de visite des acheteurs a continué de diminuer au cours de ces dernières années, mettant ainsi en lumière l’apparition d’acheteurs éphémères. Bien que les acheteurs puissent faire preuve de spontanéité, plus la durée de visite est courte, plus les parcours d’achat sont saccadés et interrompus. L’ impact est ressenti dans tout le commerce digital, même si les acheteurs d’articles de luxe passent plus d’une minute de moins par site que les acheteurs des segments Active Wear ou mode en générale.

Search terms must be at least 3 characters long